BTP-CFA Evreux - Blog > Activités pédagogiques

Activités pédagogiques

BATI SCHOOL : SAISON 2

08/02/2018

« Entreprendre pour apprendre » sont les maitres mots de l’expérience initiée l’année passée par Mme Thomas et M. Mathieu avec leurs apprentis en créant la mini entreprise BATI SCHOOL…En 2018 c’est Mme Lemonnier, M. Leduc et M. Mathieu qui seront les 3 piliers de ce projet.

Après avoir proposé des cours d’initiation au bricolage, BATI SCHOOL se reconvertit désormais dans la décoration intérieure. Un nouvel organigramme a vu le jour, Pierre Wilquin (apprenti en cx carrelage, titulaire d’un brevet professionnel et d’un CAP maçon) mettra son expérience au service de BATI SCHOOL en tant que chef d’entreprise, il sera épaulé dans cette mission par Franck Colombel (apprenti métallier) en tant qu’adjoint. A la tête du service financier, c’est Martin Decherf qui à l’unanimité a été choisi, le service marketing sera géré par Picard Ilias, enfin le service production sera encadré par Yohan Sireude qui assumera le rôle de chef d’atelier.

Comment associer leur savoir-faire à travers une production a été le fil conducteur des réflexions menées par les apprentis. Après de multiples idées, les apprentis entrepreneurs se sont mis d’accord sur la réalisation de tables d’appoint qui seront déclinées en différents formats de manière à répondre à toutes les envies…. La réalisation des prototypes est déjà lancée et a été facilitée par des dons de matériaux de quelques entreprises formatrices qui ont répondu présentes pour soutenir le projet.

Rendez-vous pris à la Foire internationale de Rouen qui se tiendra au parc des expositions fin Mars 2018 pour recueillir l’avis du public !

Les premiers modèles en cours de réalisation

Une fontaine au bleu de méthylène

07/04/2017

Si vous passez par le Pôle Energie, venez découvrir la fontaine (non pas de jouvence) mais au bleu de méthylène.

Cette curiosité locale a été fabriquée par nos deux apprentis MIGCS, Foreau Benoit et Gaillot Nicolas.

Leur formateur Régis BERGO a souligné qu’elle fonctionnait grâce à une pompe de fourgon aménagé, c’est pour le moins original.

Pourrait-on lui trouver un nom ? La fontaine à Schtroumph a été proposé mais n’hésitez pas à nous faire part de vos idées.

Des ateliers de bricolage organisés par les apprentis d’Évreux

15/03/2017

Publié le 14/03/2017 21:47 par le Paris-Normandie

Découverte. À l’occasion de ses portes ouvertes, le centre de formation des apprentis du BTP proposera des ateliers pour enfants et adultes, ce samedi.

Orlane et Flavie entourées de leurs professeurs Aurélie Thomas et Xavier Mathieu

Les portes ouvertes du centre de formation des apprentis du BTP, à Évreux, n’intéresseront pas que les futurs élèves et leur famille. Des ateliers de bricolage seront proposés aux enfants et aux adultes, ce samedi toute la journée.

L’initiative revient à une mini-entreprise, Bâti’school, créée au sein de l’établissement par une classe d’apprentis carreleurs et couvreurs. « L’objectif est que les élèves puissent transmettre leur métier et ainsi de les mettre en avant », explique Aurélie Thomas, professeur de français et initiatrice du projet.

« Le défi est de réussir à s’adapter à la demande de n’importe quelle personne, de tout âge, avec ou sans compétences », ajoute Xavier Mathieu, formateur carrelage et maçonnerie.

Des rencontres dans les écoles

Les adultes apprendront des techniques, pourront tester des matériaux, feront de la découpe de faïence. Dès 5 ans, les enfants réaliseront des dessous-de-plat ou des jeux de dames en mosaïque. Les plus grands travailleront le zinc avec la réalisation de sifflets et la taille d’ardoises.

Les apprentis ont fait leurs armes dans des écoles, au sein desquelles ils ont animé des rencontres. « La plus grande difficulté est d’apprendre aux gens à faire des choses tout en veillant au respect de la sécurité. Mais c’est une belle expérience », commente Flavie Hublet, apprentie couvreuse.

Par la suite, des ateliers pourraient voir le jour de façon régulière au CFA et dans les écoles.

INFOS PRATIQUES

Portes ouvertes, samedi 18 mars de 9 h à 17 h au centre de formation des apprentis Maurice-Pierre-Vallette, 1006, rue Jacquard à Évreux.

Ateliers pour enfants :

– Carrelage (dès 5 ans) : réalisation de dessous de plat en mosaïque, jeux de dames.

Couverture (dès 8 ans) : réalisation de sifflets en zinc, de dessous de plats en ardoises, initiation à la taille de l’ardoise.

Tarif pour deux heures : 10 €.

Ateliers pour adultes :

– Cours de carrelage : implantation, découpe, pose de carrelage et faïence, initiation à la mosaïque + activités sur demande.

– Initiation aux techniques de couverture : soudure, taille de l’ardoise, travail du zinc, pose de gouttières…

Tarif pour deux heures : 14 €.

Les ateliers se dérouleront de 10 h à 12 h et de 14 h à 16 h. Places limitées. Inscriptions au 02 32 23 09 89.

MISSION ACCOMPLIE

04/02/2017

Jeudi 2 février, les connexes carreleurs ont rapporté les damiers terminés aux enfants de l’école des Ventes.

Un travail pluridisciplinaire

Il y a quelques semaines, les connexes carreleurs se rendaient à l’école maternelle des Ventes dans le cadre de la création de leur mini-entreprise CBS Coaching Bâtiment Service afin de tester leurs techniques de coaching et dans le but de faire réaliser un damier aux enfants de 5 ans.

Après le travail d’encollage réalisé par les enfants, les carreleurs et leur formateur Xavier MATHIEU ont rapporté les damiers au CFA afin de faire les joints. Un prototype avait préalablement été conçu par monsieur et madame AMELOT. Ensuite les damiers ont été transférés à l’atelier menuiserie où les CAP, accompagnés de leur formateur M. DUPREY ont fabriqué le cadre en bois.

Un partage de compétences

Chaque enfant a ainsi récupéré son damier finalisé par des apprentis experts ainsi que leur photo avec leur production.

Les techniques de carrelage acquises, ce sont les enfants qui ont remémoré aux apprentis carreleurs les règles du jeu de dames afin de partager ensemble une partie dans la joie, la bonne humeur et sans tricherie … Et Nina, 5 ans, habituée à jouer avec sa grand-mère a mis la raclée à Loïc, 18 ans.…

Aurélie Thomas

DES APPRENTIS ATTENDRIS PAR UN PUBLIC CONQUIS

09/01/2017

Jeudi 8 décembre 2016, la classe des apprentis carreleurs s’est rendue à l’école maternelle du village Les Ventes pour réaliser un damier en émaux de Briare avec les enfants.

La transmission d’un métier

En collaboration avec l’association EPA, Entreprendre pour Apprendre, une classe du CFA d’Evreux Maurice-Pierre VALLETTE a créé une mini-entreprise dont l’objectif est de dispenser des cours, spécialisés dans les métiers du bâtiment. Ce sont des apprentis en carrelage qui ont eu l’idée de donner des notions aux particuliers afin de les guider dans la réalisation de leurs salles de bains ou de leur douche à l’italienne par exemple. Les couvreurs zingueurs quant à eux permettent de monter en compétences en apprenant à tous la soudure ou bien encore la réalisation d’objets de décoration en zinc, tels des jardinières, des miroirs ou des cadres-photos.

 

De fins pédagogues

Afin de s’exercer dans la transmission du métier et des gestes professionnels, la classe des carreleurs s’est rendue dans une école maternelle et a fait réaliser un jeu de dames en émaux de Briare aux enfants âgés de 5 ans. Chaque enfant a choisi ses 2 couleurs en fonction de ses préférences, Lola a opté pour du rouge « parce que mon papa il est pompier ». Puis ils ont encollé les carreaux sur la planche de contre-plaquée réalisée à cet effet. Une mission ambitieuse pour nos apprentis-carreleurs-formateurs qui s’est soldée par une victoire puisque l’ensemble de la classe des grandes sections a été comblée de joie par cette intervention. A la fin de la journée les 20 enfants voulaient tous devenir carreleurs, un succès pour nos apprentis du CFA!

Aurélie THOMAS

VISITE DE LA ZONE COMMERCIALE CARREFOUR EVREUX

16/12/2016

a5-12

Les BP maçons accompagnés de leur formateur Pascal Jounay ont pu voir le début de la construction du futur magasin BUT. Le but de la visite était de découvrir la mise en oeuvre de poteaux préfabriqués

 

a5-2

La surface de 150 000 m2 de ce chantier accueillera 25 000 m2 de surface commerciale au total avec, entre autre, le  centre commercial CARREFOUR « rénové »

LES COMBATTANTS

29/11/2016

Dans le cadre du programme « Lycéens au cinéma », 45 apprentis BP maçons et couvreurs ont assisté à la projection du film les Combattants, au cours du mois de novembre.

http://fr.web.img5.acsta.net/pictures/14/08/11/15/10/309669.jpg

Les Combattants, c’est l’histoire d’Arnaud qui passe son été tranquille entre ses potes et l’entreprise familiale… Tranquille jusqu’à sa rencontre avec Madeleine, aussi belle que cassante, bloc de muscles tendus et de prophéties catastrophiques. Il ne s’attend à rien ; elle se prépare au pire. Jusqu’où la suivre alors qu’elle ne lui a rien demandé ? C’est une histoire d’amour. Ou une histoire de survie. Ou les deux.

Sélectionné à la quinzaine des réalisateurs, le film Les Combattants aborde des sujets graves : la destruction de l’homme par l’homme, l’ultra-individualisme contemporain, la survie de l’espèce. Des thèmes de société qui pourront amplement servir d’introduction pour aborder l’argumentation.

                                                                                                                                                                                                                                                                          Aurélie THOMAS

ENTREPRENDRE POUR APPRENDRE

21/11/2016

epa

L’association EPA

La Mini-Entreprise est une création d’entreprise grandeur réelle. Durant une année scolaire, une équipe de jeunes accompagnée de leurs enseignants et un entrepreneur se mobilisent           pour   « ouvrir une boite ». Ce dispositif permet de découvrir très concrètement la vie en entreprise, ses difficultés mais aussi toute la gratification que l’on peut tirer d’une telle expérience. Pour encourager le projet, EPA organise des salons régionaux où les jeunes participent (la foire de Rouen) au cours desquels les jeunes exposent leurs réalisations. Enfin le prix national du mini-entrepreneur est à décrocher en compétition avec les autres établissements scolaires.

Une année scolaire basée sur la création d’une mini-entreprise

Au CFA BTP Maurice-Pierre Vallette d’Evreux, les classes des connexes carreleurs et mentions zingueurs ont entrepris de créer une entreprise basée sur un service commercialisable au sein de l’établissement. Parmi les nombreuses idées proposées, les jeunes ont fait le choix de dispenser des cours, afin de transmettre leur métier. Une étude de marché est ainsi en cours de réalisation afin de sonder la future clientèle. Il s’agirait de cours de pose de carrelage, d’apprentissage de la soudure ou de réalisations d’objets annexes en fonction des demandes.

Ont été élus au sein de l’entreprise, un directeur général et son adjoint ainsi que 4 directeurs (comptabilité, fabrication, commercial et communication). Chaque jeune s’est donc positionné dans un des secteurs en fonction de ses préférences dans le but de créer l’organigramme.

Le nom de la future entreprise, le slogan ainsi que la campagne de communication sont en cours de réalisation et prochainement visibles sur le blog du CFA.

Aurélie THOMAS

A LA RECHERCHE DE LA LUMIERE

11/07/2016

Jeudi 2 juin 2016, les CAP maçons, les connexes carreleurs et les mentions en  zinguerie se sont rendus au MUMA (Musée d’Art Moderne André Malraux) au Havre.

« Suivre les nuages le pinceau à la main. Oser, oser ! »

image imp

Accompagnés de leurs formateurs : Béatrice VALLENGELIER, Xavier MATHIEU, Bruno MOUTTE et Aurélie THOMAS, 3 classes du CFA Maurice-Pierre VALLETTE d’Evreux ont contemplé l’exposition intitulée : Eugène BOUDIN, l’atelier de la lumière.

Cette sortie pédagogique est venue clore le projet « Impression : portraits du bâtiment »  consistant à réaliser des reproductions de toiles impressionnistes. Les apprentis ont été sensibles à cet artiste normand né à Honfleur surnommé « le père de l’impressionnisme ».

A l’occasion de cette rétrospective basée sur la quête de la lumière, les apprentis ont été plongés dans l’atelier de l’artiste, grâce à ses études d’animaux, ses esquisses et ses célèbres scènes de plage.

Une phrase a retenu l’attention :

« Peu et bien. Ne plus gâcher son temps comme par le passé. […] Plaquer la couleur avec tout son éclat par tas. Oh la mollesse, quel défaut à éviter »

Eugène BOUDIN, 1887, rapporté par Gustave CAHEN

Aurélie THOMAS

DES CADRES A L’HONNEUR

06/06/2016

Dans le cadre du projet impressionniste intitulé : Impression, portraits du bâtiment, les cadres sont en cours de réalisation dans les ateliers menuiserie, peinture, serrurerie et couverture.

IM

Les reproductions des œuvres de DEGAS, MACKE, CEZANNE et MANET par les carreleurs-mosaïstes et leur formateur Xavier MATHIEU sont terminées et une attention particulière a été portée sur la conception et la réalisation des cadres. Le projet veut ainsi mettre en avant les matériaux du bâtiment détournés de leur utilisation première et utilisés, ici, à des fins artistiques.

Dans l’atelier menuiserie, les 2e BP ainsi que leur formateur Pascal AMELOT réalisent le cadre en sapin. Ils ont fait le choix de concevoir un cadre original comportant des moulures.Il sera par la suite peint par les 1 e  BP peintres avec l’aide de leur formatrice Marie-Laure AMELOT, dans un style vieilli, de façon à garder un esprit traditionnel.

IM1

Les serruriers-métalliers et plus particulièrement les participants aux Olympiades des métiers et leur formateur Alexandre LEDUC, ont quant à eux décidé de réaliser le cadre en profil Jansen, laissant le matériau brut. Ils ont incorporé de la ferronnerie d’art qui elle, a été patinée.

IMA3

Enfin,  David GODEFROY et les 2e BP couvreurs ont fabriqué deux cadres en zinc et plus particulièrement en quartz.

A l’inverse des cadres traditionnels comportant des arrêtes plutôt fines, ceux-ci ont été pensés et conçus, sur le principe d’un raccordement traditionnel de couverture. L’objectif étant de mettre à profit des techniques utilisées sur le chantier ou au CFA dans un contexte artistique. Le résultat propose un cadre qui laisse volontairement apparaitre les soudures ainsi que le matériau brut.

L’ensemble sera exposé sur des échafaudages pour un vernissage, le samedi 11 juin 2016 lors des portes ouvertes au CFA du bâtiment Maurice-Pierre VALLETTE d’Evreux.

                                                                                                                                                                                                                                                                                                          Aurélie THOMAS